Dossier : Humour et politique : Où sont les limites ?

Rire de résistance

Politis : Humour et politique font-ils bon ménage ? Jean-Michel Ribes : Plutôt des scènes de ménage ! Le problème est que, certaines fois, des hommes politiques sont drôles et que des humoristes ne le sont pas. La politique engendre toujours des opposants dotés d’un certain humour, avec des gens, comme Bedos, qui sont des créateurs. L’acte le plus fort pour résister à la politique, c’est la fantaisie. Qui donne la possibilité aux gens de s’évader et demeure la réplique la plus forte contre la politique,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.