Une femme disparaît

Dans « la Cause des portraits », splendide récit des origines, l’historien de l’art
Jean Louis Schefer revient sur celle qui lui a donné le goût des images.

Christophe Kantcheff  • 25 juin 2009 abonné·es

Avec la Cause des portraits , Jean Louis Schefer publie un livre qui opère un décalage par rapport aux essais d’histoire de l’art, de théorie du cinéma ou de critique littéraire qu’il écrit habituellement. Comme s’il avait ressenti la nécessité de faire le point, à 70 ans, sur ce qui a décidé de sa

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes