Le lait bio ne boit pas la tasse

Depuis deux mois, les producteurs de lait se mobilisent contre la chute vertigineuse des prix. Mais certains d’entre eux ont fait le choix du bio, qui les protège de l’instabilité du marché.

«On a connu une légère baisse des prix au printemps, mais elle n’avait rien à voir avec la chute du prix du lait conventionnel. Nous sommes loin d’être dans une situation catastrophique. » Josian Palach, éleveur de quarante vaches laitières à Saint-Antonin-Noble-Val, dans le Tarn-et-Garonne, et membre de la Confédération paysanne, ne connaît pas la crise. Les propos de ce producteur de lait bio surprennent, alors que ses confrères « conventionnels » bloquent toujours des laiteries ou paralysent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.