Alain Badiou et l’émancipation

Pierre Khalfa réagit ici au livre d’Alain Badiou « l’Hypothèse communiste* », notamment
sur la question de « l’échec » communiste et sur celle
de la « vérité » en politique.

Disons le tout net, le livre d’Alain Badiou est passionnant car centré sur la question de l’émancipation. Nous n’évoquerons ici ni ses analyses très intéressantes de certains moments historiques, ni ses conclusions politiques, discutables. Nous nous attacherons au cadre philosophique qui les surdétermine, ce livre étant pour lui « un livre de philosophie ». Badiou indique vouloir « renoncer à Hegel ». Il critique à juste titre « le legs spéculatif hégélien [qui induit] à penser que l’inscription…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.