Des emplois vraiment très Scic

Les parcs naturels régionaux veulent favoriser l’implantation de sociétés coopératives d’intérêt
collectif, qui créent des activités pérennes et non délocalisables, permettant de préserver le patrimoine naturel et les savoir-faire traditionnels.

Claude-Marie Vadrot  • 8 octobre 2009 abonné·es

Adossées au mouvement des Scop, les sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic) sont actuellement 144 en activité sur le territoire métropolitain. Elles regroupent, toujours sur le principe d’une voix par coopérateur, des individus, des associations, des entreprises et des communes se retrouvant à égalité. Elles doivent satisfaire « des missions

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Iran : Qui veut la guerre ?
Temps de lecture : 3 minutes