Petits arrangements entre État et patronat

La hausse salariale de 200 euros, la plus symbolique des victoires du LKP en mars dernier, est sérieusement affaiblie par l’offensive des grands patrons, face auxquels l’État a cédé.

Patrick Piro  • 5 novembre 2009 abonné·es

Les T-shirts « Gwadloupéyen doubout ! » parsèment la place de la mairie de Baie-Mahault. Plusieurs centaines de personnes attendent depuis près de deux heures l’arrivée des leaders du LKP et de leurs

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Où en est l'autre gauche ?
Temps de lecture : 2 minutes