Demain, nous lançons le France !

En moins d’une semaine, lecteurs ou auditeurs du verbe présidentiel, nous sommes passés d’une tribune aux relents discrètement nationalistes à une conférence d’inspiration néolibérale. Les deux épisodes ne sont évidemment pas sans rapports. Qu’un débat qui sert à détourner l’opinion de la question sociale précède la présentation d’un projet dépourvu de toute considération de cette nature, cela n’est pas étonnant. Mais le lien idéologique est plus étroit encore. L’exaltation d’une France définitivement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents