Dieu le leur rendra, mais combien ?

La diversité des pratiques et l’opacité des comptes rendent difficile l’évaluation des dons des particuliers aux organismes représentant les cultes catholique, juif et musulman.

Thierry Brun  • 24 décembre 2009 abonné·es

En France, il existe un Bureau central des cultes, qui dépend du ministère de l’Intérieur, mais les informations relatives à l’économie des religions, en particulier les sources de financement des cultes, comme le don des particuliers, sont inexistantes. Si l’on s’adresse aux institutions représentatives des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes