Ed pratique le hard discount salarial

L’enseigne Ed vend ses magasins et installe un système de franchise qui brade les droits sociaux des salariés. En réaction, ces derniers sont engagés dans une grève illimitée depuis un mois.

Thierry Brun  • 18 février 2010 abonné·es
Ed pratique le hard discount salarial
© Photo : M. Soudais

Cours Blaise-Pascal, à proximité de la gare d’Évry-Courcouronnes (Essonne), le piquet de grève n’a pas résisté à la neige et s’est réfugié à la Taverne, à deux pas du Ed. « Tous les jours, on est là entre 9 heures et 10 heures, à l’entrée du magasin » , souffle Aline, une des grévistes, qui, après huit ans de maison, craint pour son emploi. Cette adjointe au chef de magasin fait partie des cinq salariés, sur les six de la boutique, en grève « illimitée » depuis un mois, soutenus par SUD, leur syndicat. Le Ed d’Évry est le premier magasin à avoir protesté contre sa vente par la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes