Ben Gourion : promenade ou impasse ?

La décision du maire de Paris de donner le nom de David Ben Gourion à une promenade plantée fait fi de l’action colonisatrice de ce dernier.

En juillet 2008, le conseil municipal de Paris décidait de donner à une promenade plantée le nom de David Ben Gourion. Le maire de Paris vient de choisir d’inaugurer cette promenade le 13 avril prochain, avec Shimon Peres, président de l’État d’Israël, comme invité d’honneur. Cette décision – dans le contexte d’aujourd’hui – nécessite quelques rappels. Ben Gourion, c’est d’abord un mythe, celui du chef fondateur d’un petit État créé au lendemain du génocide des juifs d’Europe, un État de rescapés, rejeté…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Résister

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.