Navigateur du réel

L’écrivain tchadien
Nimrod réunit dans
l’Or des rivières sept récits dont la puissance évocatrice fait respirer paysages et présences, réelles et fantômes.

Ingrid Merckx  • 3 juin 2010 abonné·es

Les rêves de ma mère. La lampe de mon père. Le chien de mon père. La maison de ma mère… Des titres de récits à la Pagnol, mais un séjour au Tchad, où le soleil ne tape pas mais grille, où la « révolution » maintient une chape de plomb, où les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes