Parutions

Politis  • 3 juin 2010 abonné·es

Maurice et Jeannette. Biographie du couple Thorez,
Annette Wieviorka,
Fayard, 700 p., 27 euros.

On sait l’œuvre importante d’Annette Wieviorka consacrée à l’histoire du génocide des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, notamment avec son magistral l’Ère du témoin (Hachette-Pluriel, 2001).
Or, l’historienne, directrice de recherches au CNRS, s’intéresse également, et ce depuis fort longtemps, au mouvement communiste international. Elle s’est ainsi penchée sur le couple-phare du communisme français à son époque la plus trouble (c’est-à-dire la plus stalinienne), Maurice et Jeannette Thorez. Le titre de cette imposante – et passionnante – biographie vient d’emblée rappeler combien, à l’époque, le simple énoncé de leurs deux prénoms suffisait à les désigner sans aucun doute possible, soulignant à lui seul l’importance que leur a donnée la propagande officielle du parti, conçue sur ordre et sur le modèle de Staline lui-même, auquel ils vouaient une fidélité à toute épreuve. Le lecteur suivra ainsi l’histoire de ce couple mythique à la tête du PCF pendant près de trente ans, connu autant pour sa rigidité idéologique et son conservatisme en matière de mœurs que pour sa curiosité de l’art et des artistes de son temps.

Écrits et conférences 2.
Herméneutique,
Paul Ricœur, textes rassemblés
et annotés par Daniel Frey
et Nicola Striker, Seuil,
« La Couleur des idées », 320 p., 22 euros.

Après ceux consacrés
à la psychanalyse, les éditions
du Seuil poursuivent
leur travail de publication
des articles et conférences
du grand philosophe chrétien
Paul Ricœur. Sous l’égide du Fonds Ricœur, ce deuxième opus rassemble cette fois ceux consacrés à l’herméneutique, parus entre 1972 et 2006 et portant
sur une part majeure
de son œuvre. D’accès assez difficile, ces Écrits et conférences abordent cette discipline
en tant que méthode interprétative,
à travers l’exemple des textes
de l’Ancien et du Nouveau Testaments ou l’analyse
des symboles et de la métaphore. Un ouvrage essentiel.

La pensée-marchandise,
Alfred Sohn-Rethel, préface d’Anselm Jappe, traduit de l’anglais et de l’allemand par Gérard Briche et Luc Mercier, Éd. du Croquant, « Altérations », 156 p., 15 euros.

Sociologue, économiste et historien allemand fortement inspiré par Marx, Alfred Sohn-Rethel (1899-1990) est largement méconnu en France. Figure d’intellectuel engagé durant la République de Weimar, marginalisé par son exil en Angleterre à l’arrivée d’Hitler au pouvoir,
il a pourtant fortement influencé et participé aux travaux de l’École de Francfort, notamment à la « Théorie critique » d’Adorno, Horkeimer et Walter Benjamin.
Les éditions du Croquant ont eu
la bonne idée de traduire
pour la première fois en français
et de regrouper trois de ses textes majeurs, dont on constatera
le caractère précurseur en matière de critique radicale d’une société gouvernée par le marché et le concept de marchandise. À (re)découvrir de toute urgence, cette œuvre, notamment le texte « Travail intellectuel et travail manuel », sonnera étonnamment actuelle aux oreilles des lecteurs du XXIe, à l’heure des échanges virtuels et du capitalisme globalisé.

Idées
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…

Judith Godrèche : « Je sais que ma vérité est imparable » 
Entretien 15 mai 2024 abonné·es

Judith Godrèche : « Je sais que ma vérité est imparable » 

Moi aussi : c’est le nom du court-métrage que présente l’actrice et réalisatrice Judith Godrèche au festival de Cannes, ce mercredi. Un projet où l’on suit un millier de personnes ayant répondu à son appel à témoignages. Pour Politis, elle revient sur cette initiative et raconte l’intimité de son combat contre les violences sexistes et sexuelles.
Par Pauline Migevant
VSS : vers une prise en charge plus empathique des violences
Justice 15 mai 2024 abonné·es

VSS : vers une prise en charge plus empathique des violences

En France, seules 6 % des victimes de viol ont porté plainte en 2023, et la procédure ne débouche sur une condamnation que dans 1 % des cas. Si les femmes hésitent à franchir le pas, c’est aussi parce qu’elles se méfient des institutions judiciaires. 
Par Salomé Dionisi
Ne sommes-nous pas des femmes ?
Intersections 15 mai 2024

Ne sommes-nous pas des femmes ?

L’actrice Nadège Beausson-Diagne, qui a lancé le #Memepaspeur dans le cinéma africain, raconte les violences sexuelles subies en tant que femme noire dans un État raciste et patriarcal et interpelle les féministes blanches sur l’invisibilisation de ces vécus.
Cette école qui classe, trie, sépare
Éducation 1 mai 2024 abonné·es

Cette école qui classe, trie, sépare

Deux essais pointent la ségrégation à l’œuvre dans l’éducation en France. Les pistes pour y remédier existent, à condition que s’exprime un volontarisme politique à la hauteur des enjeux de mixité sociale. 
Par Laurence De Cock