La cuisson améliorée fait recette

L’usage domestique du bois dans les pays du Sud accélère la déforestation. Mais celle-ci peut être réduite par l’amélioration des appareils de cuisson, action que l’ONG Geres a menée à grande échelle au Cambodge.

Un million. C’est le nombre de foyers améliorés pour la cuisson domestique vendus au Cambodge par le Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités (Geres). « Pas de révolution technologique, mais l’idée de s’appuyer sur des filières existantes et de les améliorer pour permettre des économies d’utilisation de combustible de 20 à 30 % », résume Jean-François Rozis, consultant technique pour l’association. L’affaire ne paie pas de mine et pourtant la problématique est de taille. Plus de 2…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents