N’en jetez plus, la cour est pleine !

Des évasions fiscales « ignorées » par Éric Woerth aux chambres d’hôtel de Rama Yade en passant par la double rémunération de Christine Boutin, inventaire des abus à répétition.

Julien Badaud  • 8 juillet 2010 abonné·es

Évasion fiscale

Liliane Bettencourt, héritière richissime, avait un ­maître d’hôtel espion. Les enregistrements clandestins effectués par celui-ci des conversations qu’elle avait avec son gestionnaire de fortune, Patrice de ­Maistre, alimentent un sacré feuilleton politique. Car dans ces enregistrements, révélés par Mediapart, apparaissent aussi un ministre du Budget et sa femme, qui se trouvait travailler auprès du gestionnaire de fortune. Et ils font état de plus de 80 millions d’euros d’évasion fiscale vers des comptes en Suisse. Des faits dont on imagine mal qu’Éric Woerth, alors ministre du ­Budget, ait pu les ignorer. Sa femme, Florence Woerth, est employée depuis trois ans de Clymène, la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 7 minutes