Derrière l’unanimisme, rien n’est réglé

Les Journées d’été ont mis en lumière des divergences sur les valeurs politiques des militants et sur la candidature d’Eva Joly. Elles pourraient compliquer le rassemblement prévu en novembre. Reportage.

Claude-Marie Vadrot  • 26 août 2010 abonné·es
Derrière l’unanimisme, rien n’est réglé
© PHOTO : PERRY/AFP

En repartant de Nantes samedi dernier, où se tenait leur université d’été, les militants des Verts et d’Europe Écologie étaient satisfaits d’avoir été au moins 2500 à débattre et à profiter du soleil, mais certainement pas aussi unanimes pour l’avenir que l’affirment une bonne partie des journalistes, qui n’ont souvent écouté que quelques responsables bien décidés à s’embrasser publiquement pour préparer le contrôle d’un nouveau parti. Et pour élaborer la mise en place d’une nouvelle organisation au mois de novembre prochain.

Rien n’est réglé et, par exemple,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes