La rigueur tuera la reprise !

Les politiques de « consolidation budgétaire » qui se déploient en Europe prétendent tout à la fois réduire les déficits et relancer la croissance. Elles entendent restaurer la « confiance » des agents économiques en réduisant les charges de la dette publique, qu’ils n’auraient plus à supporter à l’avenir. Les ménages réduiraient leur épargne pour consommer. Ceux qui épargnent sur les marchés, sachant que les États redeviennent solvables, abaisseraient la prime de risque qu’ils exigent pour acquérir des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.