Sans-papiers non soignés

Politis  • 9 septembre 2010
Partager :

Dans une surenchère idéologique et sécuritaire, la majorité au pouvoir s’attaque aux sans-papiers les plus pauvres.
Dans le sillage du discours présidentiel de Grenoble, le député UMP Thierry Mariani propose de réformer l’aide médicale d’État (AME), qui permet la prise en charge des dépenses de soins des étrangers en situation irrégulière résidant en France depuis plus de trois mois. Au mépris des règles élémentaires de santé publique. Pour France Terre d’asile, « la participation financière risque d’écarter des étrangers a priori sans ressources du système de santé français, qui attendront d’être mourants pour se présenter aux portes des hôpitaux ».

Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don