Dossier : Pourquoi il faut un référendum

« Un choix tactique, mais... »

Dominique Rousseau* pointe les risques du référendum, outil populiste. Le contre-pouvoir doit selon lui s’inscrire dans la Constitution.

Politis : Dans la situation actuelle de blocage du dialogue social, la tenue d’un référendum est-elle possible ? Dominique Rousseau : Sur le plan constitutionnel, un référendum sur la réforme des retraites est parfaitement envisageable. Depuis la révision d’août 1995, en effet, l’article 11 prévoit que le président de la République peut, sur proposition du gouvernement, soumettre au référendum « tout projet de loi portant sur des réformes relatives à la politique sociale de la nation ». Il est évident…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.