« Un choix tactique, mais… »

Dominique Rousseau* pointe les risques du référendum, outil populiste. Le contre-pouvoir doit selon lui s’inscrire dans la Constitution.

Denis Sieffert  et  Noëlle Guillon  • 16 septembre 2010 abonné·es

Politis : Dans la situation actuelle de blocage du dialogue social, la tenue d’un référendum est-elle possible ?

Dominique Rousseau : Sur le plan constitutionnel, un référendum sur la réforme des retraites est parfaitement envisageable. Depuis la révision d’août 1995, en effet, l’article 11 prévoit que le président de la République peut, sur proposition du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Pourquoi il faut un référendum
Temps de lecture : 4 minutes