Des données sur les Roms

Politis  • 21 octobre 2010
Partager :

Il n’y a pas de fichier Roms structuré à la gendarmerie, d’après la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Mais des documents portant la mention « Mens », pour « minorités ethniques non sédentarisées ». La gendarmerie centralise donc des données récoltées lors de contrôles de gens du voyage, avec photographies et plaques d’immatriculation, sans l’aval du Conseil d’État et de la Cnil. Idem pour les 52 769 fiches de personnes constituées par recoupements de fichiers qu’utilise l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don