Tous candidats aux érections

Au fil de l’histoire, conquête du pouvoir et conquêtes amoureuses apparaissent inséparables. Du libertinage toléré aux scandales sexuels, petite revue de détails.

Pauline Graulle  • 23 décembre 2010 abonné·es

La « fellation » de Rachida Dati, les « empreintes génitales » de Brice Hortefeux… Ces récents lapsus, irruptions du corps (érotique) dans le très cadenassé discours public, ont levé le voile : sexe et pouvoir sont intimement liés. C’est même un fait historique. Les dessous de la politique regorgent de secrets d’alcôves, de mœurs

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Le corps en politique
Temps de lecture : 3 minutes