À contre-courant / Les chômeurs, la politique et les faux-culs

Il y a déjà vingt-cinq ans, une poignée de chômeurs ont entamé une longue marche pour la défense de leurs droits. Bien des péripéties plus tard, à l’occasion d’une de ces « négociations sociales » que le Medef affectionne parce qu’il en tire les ficelles, le Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP) a été à l’initiative d’une campagne pour que la citoyenneté des chômeurs et chômeuses ne soit pas, une fois de plus, ignorée dans la négociation Unedic de renouvellement de la convention…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.