Aspartame : un rapport aux conclusions un brin édulcorées

Alors que deux études récentes ont mis en avant certains effets dangereux de l’aspartame, un rapport de l’Agence européenne de la sécurité alimentaire vient de conclure à son innocuité. Avec des méthodes contestées.

Céline Trégon  • 10 mars 2011 abonné·es
Aspartame : un rapport aux conclusions un brin édulcorées
© Photo : Abad / photononstop

Boissons allégées, gommes sans sucre, confiseries, yaourts, sucrettes, compléments alimentaires : l’aspartame est presque partout. Plébiscité pour son pouvoir sucrant 200 fois supérieur au sucre traditionnel (le saccharose), l’aspartame présente l’avantage d’être un édulcorant bon marché, très ­faible en calories. Cela en fait l’additif alimentaire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes