Immense détresse des Tunisiens arrivés à Paris

Dans le nord de Paris, des centaines de migrants tunisiens sont arrivés ces dernières semaines. Ceux qui n'ont pas de famille se sont regroupés dans des espaces verts en bordure du périphérique, livrés à eux-même. Témoignage.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Question de survie... Environ deux-cent jeunes hommes tunisiens se sont regroupés au pied du périphérique, dans le nord de Paris. Tous ont fui la Tunisie, en quête d'une vie meilleure après la révolution ayant entraîné la chute de Ben Ali... et celle du tourisme local, poumon économique du pays. La plupart de ces Tunisiens ne trouvent pas de place dans les foyers d'hébergements et l'aide alimentaire des associations, déjà surchargées, est insuffisante.

Pour tous, la désillusion est immense.

Sidi Mohamed, 18 ans, est arrivé sur l'ile italienne de Lampedusa il y a trois mois, dans une barque, avec 39 personnes à bord. Par chance, sa traversée n'a duré que 24 heures sur une mer calme, alors que d'autres ont passé trois jours à chercher leur cap.

Pris en charge par les autorités italiennes pendant cinq jours, Sidi Mohamed a été transféré par avion vers le sud de l'Italie. Avec une carte de circulation, il a quitté le centre d'hébergement pour rejoindre la France via Vintimille.

Sidi Mohamed, 18 ans. 1'42

  • Ajout 27/04 18h :

Mardi soir et mercredi matin, la police nationale a interpellé des ressortissants tunisiens, égyptiens et libyens pour « infraction à la législation sur le séjour », dans plusieurs arrondissements
de Paris (10e, 17e, 19e et 20e), d'après un communiqué de la mairie. Les personnes interpellées ont été placées en garde à vue.

-> Retrouvez notre reportage complet jeudi 5 mai dans Politis et sur notre site

Illustration - Immense détresse des Tunisiens arrivés à Paris


  • À lire sur Politis.fr :

La France demande un espace Schengen à deux vitesses

La France bloque 60 Tunisiens à la frontière et met en scène son conflit avec l’Italie

Le dédain de l’Europe face à la situation d’urgence en Tunisie

Photo : AFP / Pierre Verdy

Haut de page

Voir aussi

Articles récents