Pitié pour les auteurs !

Malgré une apparente bonne santé, le secteur
du film documentaire français souffre
de précarisation.

Politis  • 21 avril 2011 abonné·es

Des réalisateurs, auteurs et producteurs inquiets de l’évolution du cinéma documentaire ont créé, en 2007, le Réseau des organisations du documentaire (ROD). Ce réseau publie aujourd’hui une étude [^2] qui fait état des difficultés des réalisateurs à maintenir à la fois leur indépendance créatrice et un niveau de vie décent. Sans oublier de mentionner en préambule que la production et la diffusion se portent plutôt bien (2 200 heures en 2009), l’étude rend compte des différentes craintes.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 3 minutes