« La tradition est un progrès qui a réussi »

Mathieu Coste, qui produit un vin AOC dans la Nièvre, nous livre son expérience de jeune vigneron en bio et montre qu’il est possible de vivre « normalement » en travaillant sans produits chimiques.

Claude-Marie Vadrot  • 2 juin 2011 abonné·es

Parce qu’il voulait « faire son vin et que le bio permet de respecter la nature sans avoir recours à la chimie » , Mathieu Coste s’est installé depuis trois ans à Saint-Père, sur un vignoble de 5,5 hectares du nord de la Nièvre. Décision et conviction étayées par une maîtrise sur les végétaux et un DEA d’œnologie, complétés par quelques années d’enseignement

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes