Le prix de la colonisation

Les importantes manifestations qui se poursuivent en Israël depuis le 6 août posent implicitement la question de l’occupation des territoires.

Derrière la mobilisation des Indignés israéliens pour protester contre la flambée des prix du logement et du coût de la vie en général, se trouve la question du poids des colonies dans l’économie israélienne. Depuis près de quarante-quatre ans, l’occupation des territoires palestiniens pèse lourd sur le budget de l’État hébreu. Avec des conséquences directes sur le manque de logements abordables. Le gouvernement israélien donne la priorité aux habitants des colonies, conséquence d’une politique qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents