Grande-Bretagne : urgence sociale

Près de trois millions d’adultes en âge de travailler et autant de retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté. D’où l’ampleur de la dernière mobilisation contre l’austérité et la réforme des retraites de David Cameron.

Ce n’était pas une première, mais les salariés britanniques du secteur public se sont mis en grève avec une détermination particulière le 30 novembre, pour protester contre l’austérité et la réforme des retraites du gouvernement de David Cameron. Le Premier ministre conservateur avait déjà dû faire face en juin à un mouvement d’une ampleur inédite depuis son arrivée au pouvoir. Quelque 750 000 salariés du secteur public avaient cessé le travail, une action qualifiée par Cameron « d’irresponsable » au motif…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.