Dossier : La politique noyée dans le talk-show

Le discours du divertissement

De Valéry Giscard d’Estaing à Nicolas Sarkozy, la télévision n’a cessé depuis les années 1980 de transformer le débat politique en talk-shows divertissants.

Valéry Giscard d’Estaing en précurseur. On est le 29 septembre 1970, à « Midi chez vous », produit par Jacques Martin. Depuis les jardins de la mairie de Chamalières, la starlette du petit écran, Danièle Gilbert, interviewe le ministre de l’Économie et des Finances et maire du village. Elle minaude. « Monsieur le maire a-t-il le temps de se distraire avec tout le travail que représente la mairie de Chamalières ? » Elle sait de quoi elle cause, elle y est née. Et monsieur le maire de sortir son accordéon…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.