« Notre France », de F. Mardam Bey, E. Plenel, E. Sanbar : Un pays en partage

En retraçant leur parcours personnel, trois « immigrés » dessinent leur France.

Le titre est sans ambiguïté, et l’éditeur n’a pas cherché à installer plus de nuance : sur la couverture, les lettres de Notre France arborent les couleurs nationales. Après le catastrophique débat sur l’identité française, à l’heure des replis sur soi, de la tentation cocardière et des politiques xénophobes, les trois auteurs de ce livre proposent une autre conception de ce pays, de leur pays. Mais, justement, sur ce point, la situation de ces trois-là n’est pas commune. Farouk Mardam Bey, éditeur, Edwy…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents