La politique, héroïne de fiction

Présidentielle oblige, les chaînes françaises s’aventurent dans un domaine qui ne leur est pas familier. La recette : pouvoir, passions et trahisons.

Après un attentat suicide perpétré contre le président de la République française, une élection anticipée est organisée, opposant à un candidat de gauche deux candidats de droite (issus de la majorité présidentielle). Un homme, une femme. D’emblée, s’engage une lutte fratricide entre deux conseillers en communication, se réclamant chacun de l’héritage du président défunt (Bruno Wolkowitch et Grégory Fitoussi). Deux personnalités qui n’exercent pas le pouvoir, mais le façonnent. Tel est le canevas de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.