« Climat : les femmes oubliées »

Alors que l’Union prône une équité entre les genres, sa politique contre le dérèglement climatique est dominée par les hommes, relève l’eurodéputée EELV Nicole Kiil-Nielsen.

Patrick Piro  • 8 mars 2012 abonné·es

D’un côté, l’Union européenne œuvre à la promotion de l’égalité hommes-femmes. De l’autre, le changement climatique fait l’objet de nombreuses actions. Mais, selon l’eurodéputée Nicole Kiil-Nielsen, les mêmes institutions éprouvent des difficultés à mettre en cohérence ces deux champs. Les femmes sont pourtant les premières victimes des changements climatiques, surtout dans les pays du Sud, et leur expérience peut parfois aider à trouver des solutions innovantes.

En avril, vous présenterez au Parlement européen un rapport sur les femmes et le climat, adopté à une très large majorité en Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres. En quoi estimez-vous nécessaire de faire un cas d’espèce de ce sujet ?

Nicole Kiil-Nielsen: Certes, la conscience des inégalités de genre est devenue importante dans l’Union. Pourtant, elle est totalement absente de sa

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…