L’info politique à l’ère Twitter

Comment les réseaux sociaux influencent-ils la production de l’information politique ? Comment les journalistes s’approprient-ils ces outils ? Entre la vérification de l’info par plusieurs sources et les dangers d’une exposition publique…

Pauline Graulle  • 8 mars 2012 abonné·es

Révolu, le temps où les journalistes attendaient que tombent les dépêches AFP ? Leurs yeux sont désormais rivés sur Twitter. Des révolutions arabes aux images de Nicolas Sarkozy ­chahuté à Bayonne, en passant par les bisbilles entre chroniqueurs politiques et militants de base, le réseau bruisse d’une information en continu, instantanée, interactive et ­multisources. De l’ouvrière de Lejaby au ­président de la République, chaque twittos* est théoriquement à égalité devant la règle des 140 caractères.

La question est de savoir comment travailler dans – et avec – ce flux incessant… « Sur Twitter, je suis abonnée à des politiques dont j’utilise les tweets dans mes papiers* , raconte Estelle Gross, journaliste politique au Nouvel Obs . Quand j’assiste à un meeting, cette fois, c’est moi qui live-tweete des photos et les phrases prononcées à la tribune, comme un mini-reportage. »*

D’autres, notamment les grands noms du PAF, ont davantage tendance à inonder le réseau de leurs remarques acerbes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La campagne 2.0
Temps de lecture : 3 minutes