Les « superfacs » suscitent la méfiance

Les facs de Toulouse et de Paris-Cité refusent de signer dans l’urgence les conventions qui lancent des Initiatives d’excellence.

Elles seraient huit. Huit grandes universités françaises qui offriraient une formation et une recherche de haute qualité. En regroupant différentes unités de recherche et d’enseignement, le projet des Idex (Initiatives d’excellence), présenté début février par Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur, cherche à créer de grands pôles de l’enseignement supérieur. Alors que les universités de Strasbourg, de Bordeaux, d’Aix-Marseille, Sorbonne Université (Paris-II, IV, VI), Paris-Sciences et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.