Des fois, penseur varie

La semaine dernière, je sais pas si t’as vu : un réputé philosophe de médias est venu raconter dans Politis qu’il voterait « blanc », plutôt que pour François Hollande ou pour Nicolas Sarkozy, qui de son point de vue sont pareils, et « défendent depuis presque vingt ans les mêmes fondamentaux » libéraux, et lui, justement, le penseur médiatique, la seule idée de voter pour un libéral le dégoûte, on ne l’y prendra pas, oooh non, Raymond – pas lui, pas ça, on parle ici d’un authentique « socialiste…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents