La saignée de l’Europe

Les plans d’austérité imposés par l’Union européenne, la BCE et le FMI,
notamment en Grèce et en Espagne, n’ont pas résolu la crise dans la zone euro. Bien au contraire.

Le cercle vicieux des plans de sortie de crise dans la zone euro est en train de se refermer sur l’Espagne et la Grèce. L’Espagne est plus que jamais en proie à une crise bancaire qui menace sa stabilité financière. Le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy, déjà engagé dans de sévères programmes d’austérité, devra dans les prochaines semaines renflouer Bankia, la quatrième banque espagnole, à hauteur de 23,5 milliards d’euros, et injecter de vastes quantités de capitaux dans les autres banques…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents