Uncle Jacques wants you

Là, tout de suite, tel que tu ne me vois pas (sans quoi, vu l’heure, je t’offrirais un apéro de marque ritale) – et pendant que d’autres, assurément moins ambitieux que je ne suis, restent cantonné(e) s dans de médiocres méditations, genre à se demander combien de jours le nouveau ministre von l’Intérieur [NMVL’I] va-t-il-ce nous faire attendre encore l’annonce que l’angélisme, c’est terminé, tas d’apathiques 1 néo-bolcheuves, à nous l’armée dans les cités, la racaille va rentrer dans l’rang ou ça finira…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents