Une nouvelle loi, vite !

Il faisait partie de ces dossiers sur lesquels est tamponné « Prioritaire » en caractères gras. Nommées respectivement ministre des Droits des femmes et ministre de la Justice, Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira se sont attelées à la question du harcèlement sexuel. Le 6 mai, ce délit était abrogé dans le code pénal par le Conseil constitutionnel, qui jugeait sa définition trop floue. Dans l’ensemble des tribunaux du pays, toutes les plaintes déposées contre des présumés harceleurs tombaient. «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents