Égypte : Journées à haut risque

Dans l’attente des résultats de la présidentielle, et alors que l’armée tente de reprendre le pouvoir, le pays connaît une tension extrême.

Dans l’attente de la proclamation officielle, prévue jeudi, des résultats de l’élection présidentielle, l’Égypte connaissait en début de semaine une grande confusion institutionnelle et politique. Deux processus se poursuivent parallèlement. L’un est électoral et, en dépit des difficultés, il serait encourageant si, en même temps, il n’était pas contredit par une série de décisions prises par l’armée pour conserver l’essentiel du pouvoir. Lundi soir, au lendemain du scrutin des 16 et 17 juin, les Frères…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents