À contre-courant / Retour à l'économie de rente

Dans ma précédente chronique 1, je m’inquiétais de l’incompréhension de François Hollande sur la nature de la crise. Manifestement, la gravité des derniers événements (échec du sommet de la Terre, révision des prévisions de croissance, dépassement du seuil de 400 ppm pour les gaz à effet de serre, multiplication des plans sociaux, domination de la stratégie néomercantile de l’Allemagne…) et les premiers actes du gouvernement (autorisation d’exploitation pétrolière en Guyane et remplacement de Nicole Bricq,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents