À contre-courant / Retour à l’économie de rente

Jérôme Gleizes  • 5 juillet 2012 abonné·es

Dans ma précédente chronique [^2], je m’inquiétais de l’incompréhension de François Hollande sur la nature de la crise. Manifestement, la gravité des derniers événements (échec du sommet de la Terre, révision des prévisions de croissance, dépassement du seuil de 400 ppm pour les gaz à effet de serre, multiplication des plans sociaux, domination de la stratégie néomercantile de l’Allemagne…) et les premiers actes du gouvernement (autorisation d’exploitation pétrolière en Guyane et remplacement de Nicole Bricq, recul face à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes