À qui profite le gâchis ?

La grande distribution et l’industrie agroalimentaire fixent les règles d’un système économique pervers où gaspiller rapporte.

Pauline Graulle  • 12 juillet 2012 abonné·es

Qui perd gagne. C’est un peu la philosophie de certaines enseignes qui trouvent leur intérêt au gaspillage. ça se passe comme ça chez McDonald’s : pour appâter le chaland qui veut, bien sûr, de l’ultrafrais, le bien nommé « fast-food » a fixé la durée de vie d’un hamburger à dix minutes. Ou encore chez Leclerc, où les super promos du dimanche vous feront repartir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Gaspillage alimentaire : Stop !
Temps de lecture : 4 minutes