Dossier : Gaspillage alimentaire : Stop !

À qui profite le gâchis ?

La grande distribution et l’industrie agroalimentaire fixent les règles d’un système économique pervers où gaspiller rapporte.

Qui perd gagne. C’est un peu la philosophie de certaines enseignes qui trouvent leur intérêt au gaspillage. ça se passe comme ça chez McDonald’s : pour appâter le chaland qui veut, bien sûr, de l’ultrafrais, le bien nommé « fast-food » a fixé la durée de vie d’un hamburger à dix minutes. Ou encore chez Leclerc, où les super promos du dimanche vous feront repartir avec trois paquets de chips pour le prix de deux – quand on avait juste envie d’un. Quant aux centaines de produits frais exposés sur les étals,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents