L’éolien en manque de souffle

La filière du vent attend un signe fort du gouvernement, que la Conférence sur l’environnement n’a que partiellement livré.

C’est une performance flatteuse : le 24 septembre, les éoliennes ont couvert, par moments, 9 % de la demande d’électricité du pays. Depuis janvier, le parc, de près de 7 000 mégawatts (MW), en a pourvu globalement 2,8 %, assurant la consommation de plus de 5,5 millions de personnes. La filière est pourtant en proie à l’incertitude. Les raccordements de mâts au réseau sont en chute libre : 215 MW seulement à mi-année, un tiers de moins qu’en 2011, année d’étiage. Le parc européen cumule désormais 100 000 MW…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents