Vincent Drezet : « Un premier pas, mais non décisif »

La loi de finances pour 2013 prévoit de taxer les très hauts revenus et les plus-values de cession, mais ménage les revenus du capital.

Le débat budgétaire à l’Assemblée nationale, dans le cadre du vote de la loi de finances pour 2013, est l’occasion d’examiner les engagements du gouvernement, dont la grande réforme fiscale devait avoir pour principe : « Les revenus du capital seront imposés comme ceux du travail. » Il aurait fallu pour cela mettre fin aux « dispositifs d’optimisation fiscale dont usent et abusent les grands groupes », selon André Chassaigne, chef de file du Front de gauche. Fiscaliste et secrétaire national de Solidaires…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents