Turquie : « L ’AKP est plus conservateur qu’islamiste »

Intellectuel engagé, Ahmet Insel analyse ici la nature du régime de Recep Tayyip Erdogan, et ses rapports avec la société. Un positionnement plus en phase avec la société réelle que ne l’était le kémalisme.

La Turquie du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan occupe de plus en plus souvent l’avant-scène de l’actualité. Parfois dans des circonstances dramatiques, comme ces jours-ci, après l’assassinat de trois militantes kurdes à Paris. On a pu le constater également par l’évolution de son positionnement dans le conflit israélo-palestinien, mais aussi à propos de la guerre civile syrienne. Plus généralement, on s’interroge beaucoup en France sur la nature du parti au pouvoir, le Parti de la justice et du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents