« La Poussière du temps », de Theo Angelopoulos : La même histoire

La Poussière du temps, de Theo Angelopoulos, raconte un amour qui traverse pays et époques.

Christophe Kantcheff  • 14 février 2013 abonné·es

Il y a un peu plus d’un an disparaissait Theo Angelopoulos. Les circonstances de son décès ne sont pas anodines : alors qu’une moto avait percuté le cinéaste, il a fallu attendre longtemps avant qu’une ambulance en état de marche n’arrive sur les lieux. Ainsi, l’un des cinéastes les plus en prise avec l’histoire de la Grèce est mort en partie à cause de la situation dramatique que connaît son pays.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes