Les États-Unis rêvent d’industrie

Barack Obama a présenté son programme pour relancer l’économie. Correspondance d’Alexis Buisson.

Au lendemain de son discours sur l’état de l’Union, prononcé le 12 février, Barack Obama s’est envolé pour Asheville, en Caroline du Nord. C’est dans cette contrée bucolique, où les Obama envisagent de prendre leur retraite, que se trouve Linamar, une entreprise canadienne qui fabrique notamment des pièces détachées pour le secteur automobile. Linamar incarne l’ambition du Président pour l’industrie américaine : elle est une firme prospère qui crée des emplois et contribue à la revitalisation d’un bassin…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.