Gaz de Schiste : il n'existe aucune alternative à la fracturation hydraulique, selon les pétroliers

Pour les industriels, auditionnés par des parlementaires le 18 avril, la technique interdite en France ne connaît aucune alternative viable.

L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) auditionnait plusieurs experts, jeudi 18 avril, sur la question des techniques alternatives à la fracturation hydraulique. La loi française interdit cette technique depuis juin 2011 pour l'exploitation du gaz de schiste, mais ne ferme pas la porte à des méthodes moins polluantes... Pour l'heure inexistantes : « Il n'y a pas véritablement d'alternatives » , estime Pascal Baylocq, président du club de réflexion sur les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.