L’Europe face à l’appétit des firmes

Malgré les moratoires, dans divers pays, les énergéticiens préparent l’exploitation.

La plupart des pays européens connaissent des mobilisations contre l’exploitation du gaz de schiste. La situation légale est cependant assez disparate, et chaque État membre garde la liberté de son cadre juridique en l’absence de politique communautaire en matière d’énergie. La Pologne et l’Espagne mènent des projets d’exploitation. À l’opposé, la France et la Bulgarie ont interdit la fracturation hydraulique, ce qui bloque tout projet de facto. En Autriche, en Norvège ou en Suède, c’est au nom d’un manque…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.