Utiliser les sites des transports collectifs

Sur certains sites, on trouve une calculette de CO2.

Que faire ? « T’y vas comment, à la chiffons-party d’Aglaë ? Vendredi, c’est vingt kilomètres d’embouteillages garantis… Rien que d’y penser, je préfère encore regarder TF1. – Ma pauvre… Moi, j’y vais en transports en commun. – Mais elle crèche en pleine brousse ! – Bof, ça se fait en un tram et deux bus, une heure – deux fois plus vite qu’en voiture. Trains, métros, tramways, bus, navettes fluviales ou maritimes, bacs, téléphériques, etc., les transports en commun proposent tous des sites, voire des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

À quoi bon le Moyen Âge ?

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.