Dossier : Cette gauche qui veut changer de cap

Assises du 16 juin : changer de cap à gauche

A-t-on déjà vu les formations du Front de gauche, les écologistes d’EELV, le NPA et la gauche du PS débattre ensemble ? Certes, cela s’est vu. Mais c’était avant l’élection de François Hollande.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’affiche des Assises citoyennes, qui se tiennent ce week-end à Montreuil, est déjà un petit événement. A-t-on déjà vu les formations du Front de gauche, les écologistes d’EELV, le NPA et la gauche du PS débattre ensemble ? Qui plus est avec des syndicalistes, membres de la CGT ou de Solidaires, et des membres d’Attac, de la Fondation Copernic, du CCFD, etc. ? Certes, cela s’est vu sur des campagnes unitaires. Lorsque, par exemple, la gauche faisait front contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy. Mais c’était avant… Avant l’élection de François Hollande. Et, déjà, les seuls socialistes que l’on voyait à cette occasion faire tribune commune avec la gauche politique, syndicale et associative se recrutaient dans la minorité du PS. Cela aurait dû titiller la curiosité des électeurs…

Du dossier des retraites qui revient, avec les mêmes arguments, il sera bien sûr question. Mais cette réunion embrasse d’autres sujets : des ruptures démocratiques nécessaires aux implications du marché transatlantique en passant par les moyens à mettre en œuvre contre le chômage et la précarité, ou la réflexion sur une transition industrielle qui soit aussi écologique.
À sa manière, elle explore les voies d’un changement qu’il reste à faire advenir. Maintenant. C’est l’ambition de cette journée. Initialement proposée par le PCF à ses partenaires du Front de gauche, elle a vite séduit au-delà de ces rangs. Cette soif de débattre traduit l’ampleur du refus de persister dans la voie suivie par le gouvernement. Préfigurera-t-elle une nouvelle majorité susceptible de changer de cap ? Les organisateurs le souhaitent. Et, s’il est trop tôt pour en juger, il est possible de saluer cette nouvelle confrontation des traditions sociales et écologiques qui a pour ambition de construire une nouvelle majorité.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.