Bio : les nouveaux maraîchers

Grâce une demande croissante, de plus en plus d’agriculteurs parviennent à vivre décemment avec seulement quelques hectares.

Claude-Marie Vadrot  • 6 juin 2013 abonné·es

Yorick Dufour, 32 ans et trois enfants, entame sous une pluie et une température qui ralentissent ses cultures sa cinquième année de maraîchage bio. Quatre hectares inégalement répartis sur deux parcelles insérées dans la forêt d’Orléans. Une de ces zones que les agriculteurs ont désertées. Auparavant, Yorick était technicien agricole. Puis il a récupéré cette petite ferme à Chatenoy d’un grand-père ayant renoncé depuis longtemps à l’agriculture : « Avec ma

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Santé publique : Menace sur l'eau
Temps de lecture : 5 minutes